Championnat d’Europe en Roumanie : le sprint final

Préambule
Avant de parler de Stan, voici la photo du groupe France qui a eu lieu hier. On peut le dire, non sans regrets, que les jeunes du groupe France n’ont même pas le droit à un tee shirt motivé par la simple réponse « pas de moyen »…Il est assez regrettable de constater cette légèreté sur des détails aussi simples qui font tellement la différence pour la construction d’un groupe ou l’ambiance générale d’une délégation. Néanmoins exception à la règle, si ce site made in « Stan » a pour but de relayer les aventures Stan, je ferai une exception ce jour. En effet, Marc-Andria Maurizi et Estee Aubert réalisent un championnat d’Europe canon et peuvent prétendre au moins à un podium. Même si on découvre ce groupe France et qu’on se sent parfois un peu « en dehors », nous espérons que le jeune Marc-Andria et Estée terminent tout en haut. A noter que le jeune Marc-Andria réalise des parties de grande qualité. 

A l’aube de cette 8ème ronde, les enfants ( et les coachs ) montrent quelques signes de fatigue. On sent les organismes éprouvés lors de ce 9ème jour de compétition. Il faut dire que les journées sont très denses avec 2h30 d’entrainement le matin, puis douche ,repas, digestion, départ pour la salle, match de 15h à 19h en général, retourner à l’hôtel, analyser, re manger le soir et enfin un peu se détendre pour tout le monde. Pour ne rien arranger, nos deux petits avaient plus la tête en vacance avant ce grand rendez vous qu’autre chose. Ils ont manqué de pratique vers la fin de l’été et  n’avaient pas encore repris le rythme scolaire. Forcément, le manque de rythme lié à une compétition si difficile rendent les journées particulièrement longues et les gaffes réelles.

Pour le moment après un début poussif, Jan se réveille petit à petit. Son jeu se remet doucement en place et il a réussi hier à jouer une partie aboutie conclue par un joli festival tactique. Son style évolue au fil des parties et Jan est en train d’apprendre beaucoup de chose sur l’approche du jeu. Si l’ensemble sera lourd à digérer, nulle doute que d’ici quelques semaines tout cette expérience lui sera vraiment profitable.  Aujourd’hui il aura fort à faire contre un 1482 ayant joué un tournoi par le haut. Un super « test » match pour le p’tot. Avec 4./5 Jan réussi son premier gros rendez vous échiquéen.

Téo est plus dans le dur. Son manque de pratique et de rigueur lui coûte cher. Dans la majorité des parties elle obtient une position de rêve. Puis à chaque fois c’est un peu la même histoire. Quand il faut améliorer la position sainement, elle craque et balance. A contrario quand il faut accélérer, elle patine et ne produit plus rien. Ces contre temps répétitifs lui font perdre pied et elle finit souvent par perdre des points précieux. Pour ne rien arranger, comme tout sportif qui joue à contre temps, on se met à jouer moins naturellement et trop cogiter. Va falloir se lâcher et retrouver de bonnes sensations. Néanmoins, elle réalise quand même 50%, avec 3.5/7 ce qui est pas si mal au vue des difficultés rencontrées. A Téo de finir en force en montrant le caractère qu’on lui connait et repartir avec plein de choses à travailler.

Pendant nos moments de libre, on essaye d’alterner pour éviter que les jeunes soient trop sur les ecrans même si faut s’y faire maintenant cela fait partie de leur vie et leur détente n°1 préférée…..On privilégie le repos le long de la plage, piscine, ballon et même bataille d’eau !! Bien sur les enfants ont été ravis de me mettre la misère à ce jeu.

 

Une réflexion au sujet de « Championnat d’Europe en Roumanie : le sprint final »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *