N4 : la bonne dynamique continue

15 janvier 2018 0 Par Remi Boes

Pour la cinquième ronde, Stanislas 2 se déplaçait à Garche dimanche. Si nos adversaires du jour n’étaient pas donnés favoris, il ne fallait certainement pas baisser notre garde : notre groupe est assez homogène et nous avons déjà constaté plusieurs « surprises » lors des rondes précédentes.

Au coup d’envoi de la rencontre, tous les joueurs s’appliquent à jouer dans l’ouverture et tout est normal ou presque… en quelques coups, Djamel obtient un avantage décisif!
Aurélien quant à lui doit faire face a un sacrifice d’un cavalier sur deux pions probablement très spéculatif, mais pas forcement agréable à traiter avec un roi au centre qui risque de peiner à trouver un abri.
Sur tous les autres échiquiers on joue tranquillement des positions normales et équilibrées.

Thomas s’applique, obtient une finale gagnante qu’il converti pour nous apporter le premier point du match.

Juste à côté de lui, Erwan qui poursuit son apprentissage du jeu à la cadence lente est confronté à un schéma d’ouverture dans lequel il n’est pas encore à l’aise et doit rendre les armes après avoir vaillamment tenté de trouver des ressources tactiques dans une position compromise : les deux équipes sont remises à égalité.

Mateo qui avait surement un peu cafouillé son ouverture a eu la bonne idée de jouer pour l’activité et réussi à s’imposer.

Mais du coté de Djamel c’est la Bérézina! Après avoir laissé filer l’avantage, Djamel se montre trop gourmand en essayant d’encaisser un pion « hors-jeu » avec sa dame avant d’assurer la sécurité de son roi… son adversaire ne manque pas cette occasion et Djamel s’incline : égalité 2-2 à ce stade.

Au premier échiquier, Geoffroy joue très prudemment et commence à construire patiemment un petit avantage.

A coté, après avoir blitzé l’ouverture et fais des choix douteux en début de mileu de jeu, j’arrive à inverser la tendance en amorçant une violente attaque contre le monarque adverse.

Camil après avoir joue très vite décide de se poser et met en place ses idées tactiques.

Aurélien de son coté a encaissé une deuxième pièce mais doit arrêter une horde de pions passés…

Camil combine, tactifie et gagne. La première voiture repart pour Nancy.

Je parviens à gagner un pion, puis profite d’une erreur pour prendre une pièce et trouve un réseau de mat juste après. Nous menons 4-2.

Geoffroy est toujours légèrement mieux mais ce n’est pas encore décisif.

Aurélien a rendu une pièce pour stopper deux pions, il a toujours un pièce de plus mais doit réussir à stopper un dernier pion passé, avec seulement quelques secondes et encore plusieurs coups à jouer pour atteindre le quarantième. Je lui demande de proposer nulle, ce qui assurerait la victoire à l’équipe. Logiquement, son adversaire décline cette offre.

Geoffroy s’applique et trouve la faille : il arrive à se créer un pion passé protégé dans le camp adverse tout en muselant l’activité des pièces concurrentes. Mais la c’est le drame, Geoffroy donne sa dame : son adversaire accepte l’offrande puis propose nulle, le match est gagné.

Aurélien rend la pièce contre le pion passé pour obtenir une bonne finale avec un pion passé protégé de plus. Son adversaire tente une dernière pirouette en sacrifiant un fou contre deux pions mais Aurélien trouve les derniers coups précis et s’impose.

Score final 5-2, notre équipe continue sur sa bonne dynamique 🙂

Rendez-vous dans deux petites semaines, le dimanche 28 janvier pour la sixième et avant-dernière ronde de la saison.