Les apprentis sorciers découvrent l’exigente N1 & la partie du week end signé GN !

Les apprentis sorciers découvrent l’exigente N1 & la partie du week end signé GN !

9 octobre 2018 0 Par Julien

Nous y voilà ! après une saison en N2 exceptionnelle, nous voilà propulser pour la première fois dans le grand bain de la nationale 1 adulte. Autant vous le dire tout de suite…Nous sommes bien conscient qu’on sera le petit poucet, que toute équipe voudra écraser. 
Néanmoins, même si la saison s’annonce difficile, pour Stan l’essentiel est ailleurs. La team composée de nos jeunes joueurs va pouvoir découvrir un niveau encore supérieur et progresser aux contacts des plus forts. L’expérience va être enrichissante pour tout le monde.  Malgré la force des équipes, Stan compte bien résister le plus possible ! 

Pour ça, l’équipe à été renforcer pendant le mercato. Deux jeunes joueuses prometteuses, Dina Belenkaya et Yuliya Shvayger et deux joueurs plus expérimenté Vadim Cernov et Vladimir Podat renforce le groupe Stan. Ensuite nous aurons nos joueurs classiques, David, Grégoire, et les jeunes joueurs formés au club, Antoine, Valentin, Téodora et Lucas, sans oublier le coach’ pour organiser tout ça.

Pour ce premier week-end nous irons dans les superbes locaux
de Chalons rencontrer deux fortes équipes, Noyon et Chalons !  Dans les deux cas nous nous attendions à deux
grosses équipes avec surtout l’impressionnante armada de Noyon composé de sept
joueurs MI ! rien que ça ! de L’autre Chalons à domicile à une équipe
mixant des joueurs expérimentés aux jeunes joueurs formés.

Samedi, nous faisons face à Chalons. L’entame n’est jamais facile. Malgré notre
équipe fragile, il ne faut surtout pas « trop respecter l’enjeu » et
se lâcher directement pour produire notre jeu. 
L’ambiance est quand même assez cool face a une équipe aussi
accueillante que chaleureuse.
16h, c’est parti, et après deux petites heures d’observation on peut déjà en
sortir quelques enseignements. De notre côté les joueurs jouent un peu
lentement ce qui reste tout à fait normal pour notre entrée en matière. De
L’autre, avec plus d’expérience il est assez logique d’essayer d’imprimer un
rythme de jeu soutenu pour nous stresser un peu.
Pour le coach, j’aurai le plaisir de devoir faire face à une vision originale avec
le 1.Cc3 puis 2.Cf3… sur le reste des échiquiers c’est plus ou moins
théoriques. David et Grégoire récitent leur gammes, Téo, valentin et Lucas
c’est un peu plus hésitant mais chacun obtient une position correcte. 
Au bout de la troisième heure de jeu ça devient plus tendu. Ma position parait,
du moins visuellement » passive, mais j’ai de nombreuses ressources qui me
donne aux moins un petit plus. Grégoire gagne un bon pion « b » en
plus pour la finale. David, Lucas et Valentin sont dans des positions complexe
mais jouable. Téodora et Vladimir sont de mieux en mieux et au premier je ne
comprends pas tout..Vadim passe en finale en laissant une certaine activité à
son adversaire.
puis arrive le terrible zeitnot et tout se complique ! Grégoire avec un
pion de moins gaffe et est de plus en plus mal, Le coach se complique la vie et
craque également, David vient de perdre, Téo va gagner, Vladimir pousse pousse
mais n’arrive pas à franchir la défense de Guillaume, Vadim joue des coudes
dans une finales de tour qui va probablement durer longuement, Lucas souffre en
manque d’espace et Valentin place une belle ressource dynamique c5, suivit d’un
Cxf3 qui est surement gagnant.

Le zeitnot se termine et c’est la cata ! Si David a
perdu, Téo et valentin ont gagné, julien et Grégoire craquent vraiment
stupidement et s’incline…Podat doit se résoudre à faire nulle malgré une belle
partie, Lucas va perdre. Le match est perdu, mais on attendra le sauvetage
miraculeux de Vadim en finale de tour dans une position complétement perdu.

Châlons-En-Champagne 4 – 2 Nancy Stanislas 1
m GUILLEUX Fabien 2410 X – X m CHERNOV Vadim 2386
f PHILIPPE Guillaume 2353 X – X f PODAT Vladimir 2347
m FAVAREL Antoine 2331 1 – 0 GROSDEMANGE David 2146
f MARECHAL Andy 2292 1 – 0 NAUDION Gregoire 2152
VEDOVOTTO Nicolas 2192 1 – 0 MAHIEUX Julien 2039
BOURNEL Antoine 2150 1 – 0 BAJONI Lucas 2074
ARNAUD Aurelien 2095 0 – 1 PILLARD Valentin 2061
FRETEL Liza 1832 0 – 1 GOSPODARU Teodora 1828

Après un bon resto ponctué par des chants d’anniversaire, et une bonne nuit, nous revoila en piste pour faire face à l’impressionnante équipe de Noyon. Avec sept MI, nous ne jouons pas dans la même cour. Néanmoins, même pas peur, faut oser allez les chercher et voir ce que ça donne.
et devinez quoi ? le scénario va se répétez. Vladimir remet une pression terrible à David Housieaux en jouant assez rapidement tout comme Vadim et Jelmer dans leurs ouvertures. Si toutes les positions dans l’ouverture se joue rapidement, la mienne sera lente ! Avec mon adversaire on s’emmêle un peu et on va s’enterrer dans une position bizarre.  Après avoir eu un peu chaud, je suis après quelques temps pas si mal et j’ai surement égaliser pour avoir une position avec de belles ressources. Lucas est déjà dans une finale a priori égale, mais il lui manque le trait. Valentin rate deux à trois coups précis pour jouer une défense active et Maxime déroule petit à petit. Grégoire face à Manuel Bijaoui est plutôt, comment dire, écrasant ! mais il faut choisir en un f4 dynamique offrant des belles perspectives de mat ou un coup plus neutre mais laissant les noirs dans une position désagréable avec peu de cases. Evidemment, Grégoire prend l’option « fire on board » et se lance à l’assaut du roi. Téo après un début complètement raté, se voit offrir gentiment du contre jeu. Téo ne s’en prive pas et sa dame commence à jouer à PACMAN en prenant tout ce qui traine. Enfin David est dans une position ou je ne comprends pas tout. Il a des faiblesses mais quelques possibilités avec le courageux grand roque de Chi-Minh qui offre de l’attaque.
Au final Vadim s’incline suite à une superbe partie de Jelmer.  Grégoire est toujours super bien ! moi j’ai passé le plus dur et même si la partie est tendu, Nicolas craque et joue quelques coups douteux qui me donne une occasion de prendre l’initiative, Valentin va hélas perdre, Lulu tiens l’égalité mais a tourne tourne tourne, Téo est inarrêtable et va encore gagner !
Hélas, En peu de temps David et Valentin finisse par perdre dans des positions difficiles et moi je gère mal le zeitnot et accepte la proposition de nulle dans une position difficile à maitriser. Lucas fera également nulle après une finale bien tenu. Vladimir fera aussi nulle un peu à l’image de la veille. Une partie ou il met la pression mais ne trouve pas la faille. Enfin au bout de la journée Grégoire gaffe et perd, 4-1 !

Nancy Stanislas 1 1 – 4 Noyon
f PODAT Vladimir 2347 X – X m HOUSIEAUX David 2398
m CHERNOV Vadim 2386 0 – 1 m JENS Jelmer 2435
NAUDION Gregoire 2152 0 – 1 m BIJAOUI Manuel 2423
GROSDEMANGE David 2146 0 – 1 m NGUYEN Chi-Minh 2324
PILLARD Valentin 2061 0 – 1 m AGUETTAZ Maxime 2396
MAHIEUX Julien 2039 X – X m CLERY Nicolas 2348
BAJONI Lucas 2074 X – X m KARR Jean-Philippe 2327
GOSPODARU Teodora 1828 1 – 0 BRIH Touatia 1965

Alors oui, nous perdons deux fois ce week-end. Néanmoins face à des adversaires bien plus fort, avec un peu plus de maitrise et de contrôle nous aurions pu faire douter beaucoup plus nos adversaires. L’apprentissage est long, mais félicitation toute la team qui à produit du jeu sans peur. Nul doute qu’avec cet état d’esprit nous arriverons tôt ou tard a engrangé des points.

<

La partie du week end : 

http://view.chessbase.com/cbreader/2018/10/9/Game326687218.html